La mystérieuse cité de Tiahuanaco


Tiahuanaco est une cite en ruine, visiblement un port, située dans les Andes boliviennes à 24km du lac Titicaca, qui est lui à 3800m au dessus du niveau de la mer! Pourquoi un port aurait-il été bâti à cette altitude? Les théories sont nombreuses. Mais la principale énigme de cette cité est sans doute… son age.


Âge

Les archéologues orthodoxes ont vite enterré la question en indiquant comme date d’édification environ 100 ans av. J.C., tandis que d’autres pensent que la cité est bien plus ancienne. La première raison vient des témoignages des premiers espagnols arrivés sur place. Ne découvrant que des ruines, ils apprirent des indiens vivants dans les environs que tout avait été érigé bien avant les Incas. Dans son “Commentaires royaux sur le Pérou des Incas”, l’historien Garcilaso de la Vega souligne le caractère très anciens des pierres, vestiges de bâtiments et statues. Le chroniqueur Pedro Cieza de Leon, lui, fût ébahi devant ses colossales proportions et considéra “cette antiquité comme la plus ancienne que j’ai vue au Pérou“.


Vaste Port?

L’autre raison, bien plus importante, est qu’autrefois donc, la cité aurait donc été un vaste port comme le laissent à penser des structures ressemblant à d’immenses quais. Or, le lac Titicaca se trouve entre 18 et 25 km de distance et surtout à 30 mètres en dessous du niveau de ces fameux quais. Or malgré ses 8200 km² actuels, le lac n’est que le vestige d’une bien plus vaste lagune qui formait une mer intérieure sur l’altiplano. Pour preuve, on peut observer l’ancienne rive nord du lac qui est visible à 88 mètres plus haut que son niveau actuel, et 60 kilomètres plus au sud, la même rive se situe, elle, 82 mètres plus bas. En tenant compte de la position du port et de l’évolution des rivages du lac, cela signifierait donc que Tiahuanaco aurait été érigée en 15000 av. J-C, ce qui est bien sûr fortement controversé.


Études, Theóries et Découvertes

Arthur Posnanski, quant à lui, a dédié 50 ans de sa vie à cette cité, a determiné que les alignements solaires des diverses structures présentes dans la cité ont été déterminés en fonction de l’observation des cieux. Les astronomes confirment que configuration céleste est largement antérieure à 500 avant notre ère. La date de – 15000 ans est beaucoup plus vraisemblable. Tiahuanaco semble donc bien avoir été édifié bien avant l’aube des temps préhistoriques.

Le monument le plus spectaculaire de Tiahuanaco est sans conteste la Porte du Soleil. Pesant 10 tonnes, elle est célèbre pour les frises de son linteau. Elle est directement liée au mystère de cette cité, car on peut distinguer sur la base de cette frise une tête d’éléphant. Ce dessin est d’autant plus inattendu que les proboscidiens ont disparu d’Amérique du Sud à la fin du Pléistocène c’est-à-dire il y a 10 000 ans.

Une autre espèce identifiée sur la porte est le toxodon, un mammifère amphibien qui a prospéré en Amérique du Sud à la fin du Pliocène (1,6 millions d’années) et s’est éteint à la fin du Pléistocène (vers –12 000 ans). On ne trouve pas moins de 46 têtes de toxodons ciselées dans la frise. L’animal apparaît également sur des poteries. D’autres représentations d’espèces disparues ont été découvertes sur le site: le scélidotherium et le macrauchenia, un ongulé sud-américain ayant disparu il y a 10 000 ans.

Or comme on ne peut dessiner ou sculpter que ce que l’on connaît, Tiahuanaco a sans doute bien été construite avant la fin du Pléistocène. Certains pourraient opposer la possibilité d’une transmission de mémoire au fil des générations. Or comme ces animaux sont parfaitement représentés, une représentation d’après nature paraît bien plus probable.


Science sans résponses

L’autre mystère de ce lieu archéologique est l’aspect mégalithique des monuments présents dans la ville. Rappelons que les chroniqueurs espagnols eux-mêmes furent frappés par le gigantisme de certaines pierres. L’examen pétrographique des matériaux ont permis de retrouver des carrières correspondantes à 100 et même 300 kilomètres de là. Certains monolithes pesant plusieurs tonnes furent donc transportés à travers des terrains généralement accidentés, sans bêtes de traits et par des peuples ne connaissant officiellement pas la roue, ou même le fer pour tailler les blocs. On peut à ce propos remarquer la jonction quasi parfaite de ces pierres. Des témoignages indiens recueillis par les espagnols laissent entendre que la cité serait apparue en une nuit, ou encore que les grandes pierres furent transportées dans les airs au son d’une trompette. Nous rejoignons là le véritable mystère archéologique constitué par toutes les traces de civilisations mégalithiques un peu partout sur la planète, un mystère auquel plusieurs auteurs ont consacré études, recherches et ouvrages. Il ne faut d’ailleurs pas oublier de souligner les curiosités du site de Tiahuanaco que sont la pyramide à sept degrés d’Akapana qui présente un étonnant système de canalisations dont le but n’a pas été encore trouvé de nos jours, l’imposante et célèbre Porte du Soleil du temple de Kalasasaya et ses glyphes, et enfin les statues monolithiques que certains comparent aux Moais de l’Île de Pâques.

Tiahuanaco semble ne jamais avoir été achevé. Les travaux et représentations ont été arrêtés comme si la civilisation qui avait érigé ces bâtiments s’était brusquement éteinte. Il semble probable qu’un évènement brutal soit survenu. Un cataclysme semble avoir frappé la cité au onzième millénaire avant notre ère. La découverte d’une flore lacustre mêlée à des ossements humains tendrait à prouver qu’il s’agit d’une inondation. Beaucoup pensent au fameux déluge présent dans la mémoire collective de beaucoup de civilisations.


Grande Cataclysme?

Une chose est sure et les géologues le confirment, des tremblements de terre ont ravagé la région. Ils eurent pour conséquence de faire monter le niveau des eaux. Le climat devint beaucoup plus froid.

Ce qui est encore plus surprenant c’est que la population n’a pas quitté Tiahuanaco immédiatement. En effet, on a retrouvé des preuves d’expériences agricoles sophistiquées. Ces expériences semblaient avoir pour objectif de compenser la détérioration du climat. Notamment, des analyses chimiques de plantes ont été effectuées. Mais par qui ? A une époque où nos ancêtres vivaient encore dans des grottes…

Or la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans. Cette date coïncide étrangement avec la disparition de la civilisation de Tiahuanaco et de nombreuses espèces animales sur Terre.


Source

1. Crystal Links

This entry was posted in Beyond Science and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to La mystérieuse cité de Tiahuanaco

  1. Tyerri says:

    J’ai aimé cet article. Elle est structurée sur le dessus de recherche. Félicitations.

  2. Marie says:

    Ceci et d’autres ruines dans les Amériques sont les traces de la civilisation de Mu.

  3. josherran says:

    Ou peut-être les Atlantes.

  4. M. Gianpierre says:

    Excellent article.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s